Tag Archives: Voyage

La Roumanie en train

12 Jan

Il existe bien évidemment de nombreux moyens de voyager, quelque soit le pays. En Roumanie, j’ai surtout utilisé le train. On peut aussi louer des voitures, mais la façon de conduire de certains (que l’on pourrait qualifier de très dynamique)  m’a rebutée.

Donc aujourd’hui,  nous parlerons train. Tout d’abord, que faut-il savoir? Le train est plutôt bon marché et permet d’aller dans la plupart des grandes villes.  Il suffit de prendre le taxi une fois sur place pour se rendre à une adresse précise. Il part à peu près à l’heure, mais arrive parfois en retard: donc prévoir des marges! Le train roumain, c’est pas le TGV, vous aurez largement le temps d’admirer le paysage, en Transylvanie en particulier: l’alternance de plaines et de montagnes est plutôt jolie. Bien sûr, il faut être honnête, vous verrez également des tas énormes d’ordures – personnellement, je n’en avais jamais vu de semblables.

Les contrôles sont quasi systématiques, donc, pour ceux qui envisagent de frauder: à vos risques et périls! Concernant la voiture -restaurant: il n’y en a pas! En revanche, un employé de la CFR (compagnie des trains) passe dans les wagons avec des boissons et snacks. Je garde cette image en tête: un des employés qui s’occupait d’approvisionner les passagers était un homme assez âgé, tenant un plateau d’une main et un panier remplit de l’autre, pendant que le train était en marche: il n’a jamais rien renversé! Impressionnant si l’on considère l’âge de l’homme et les vibrations du train. Pour le ravitaillement, à chaque gare, il y a des magasins. Essayez les croutons à l’ail!!!

Les trajets étant long (au moins 3h pour une courte distance), cela donne du temps pour faire connaissance avec les voisins de wagon :). Hé oui, contrairement à chez nous, on se parle dans le train là-bas. Surtout si les voisins de banquette entendent que l’on parle une autre langue, arrivent les questions classiques: vous venez d’où, vous allez où, et surtout MAIS QU’EST-CE QUE VOUS FAITES EN ROUMANIE? Pas dans le sens rentrez chez vous, mais plutôt: vous venez de France, pourquoi vouloir visiter notre pays?! Grâce aux personnes rencontrées dans les trains, j’ai ainsi pu voir en vrai – pour la seule et unique fois – une meute de loup et un troupeau de cerfs! Avec cet air dans les yeux qui vous dit: « vous voyez, ça en France je suis sûr que vous ne le trouverez pas! ».

Voici quelques clichés pris dans les trains, les gares…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Introduction à la Transnistrie

6 Juin

Regard interrogateur? Transniquoi? Laissez-moi éclairer votre lanterne! Vous êtes sur un blog de voyages, donc logiquement, il doit s’agir d’une région du monde, d’un pays…quelque chose comme effectivement.

La région de Transnistrie est coincée entre l’Ukraine et la Moldavie. En quelques mots, je reprends les explications de Wikipédia : une République non-reconnue à majorité russophone. A la base, la région était ukrainienne, pendant la seconde guerre mondiale, elle est devenue roumaine, maintenant…techniquement moldave. La particularité de ce pays est qu’il n’est reconnu par personne d’autre que lui-même. Vous y trouverez un Parlement, un président (Smirnoff, à l’heure actuelle, on arrête de sourire!), une monnaie nationale (rouble de Transnistrie), un hymne, une armée et des frontières. La capitale: Tiraspol. Particularité: dernier Etat communiste de l’Europe. Les langues: moldave, russe, ukrainien. Pour l’anglais vous repasserez. Lors de notre voyage avec R. et G., nous avons rencontré une personne parlant français. Chance!

Apparemment, si vous cherchez des information sur Google sur ce pays, vous trouverez des forums vous expliquant que vous n’en sortirez pas vivant. Faux. Ce ne sont pas des sauvages! Mais comme partout, il faut bien se tenir, ne pas provoquer les soldats qui sont à tous les coins de rues et ne pas prendre de photos de certains bâtiments. Si vous le faîtes malencontreusement: on vous demandera de les effacer, conseil: obtempérez! Et, n’essayez pas de recommencer juste après, hein.

La raison pour laquelle je vous parle de ce pays est la suivante: si vous êtes étudiants Erasmus ou juste d’intrépides voyageurs, vous aurez sûrement l’idée de passer par là-bas pour vous la raconter, ou juste vous faire des sensations fortes. Dans le prochain post, je raconterai mon voyage là-bas. Une sorte d’étude de cas si vous voulez, pour savoir à quoi vous attendre. En toute honnêteté, ça ne se passe peut-être pas comme ça pour tout le monde et je sais que notre désormais célèbre M. y est allée aussi, peut-être nous laissera-t-elle quelques lignes sur son expérience personnelle!

Voyager en Roumanie

12 Mai

Maintenant que nous sommes en Roumanie, passons en revue les différents moyens de transport. Eh oui, en Roumanie aussi on a le choix! Commençons par les villes, quels sont les moyens de transport à disposition des usagers? Comme chez nous, bus, tramway, trolleybus (entre le tramway et le bus, un bus sur des rails), le taxi…

Le plus simple: le taxi. Quand vous venez d’arriver et que vous ne parlez pas la langue, c’est vraiment le moyen de transport le plus simple, en plus, les conducteurs sont sympa. Quand vous dites que vous venez de France, ils vous demandent à coup sûr: « mais qu’est-ce que tu fiches ici?! ». L’avantage, c’est qu’il vous suffit de noter l’adresse de destination sur un papier et qu’il vous y emmène directement, certains conducteurs en profitent pour vous faire prendre de grands détours. Un conseil, demandez à mettre en route le compteur…ou négociez un forfait! C’est aussi avantageux parfois! Le prix du kilomètre est d’environ 1, 49 lei, pour avoir le prix en €, divisez par 4, environ…Et oui! 🙂

Sinon, vous avez les bus, avec des abonnements si ça vous intéresse. Ils sont réguliers et globalement le réseau est bien desservit. Cependant, ce ne sont pas tout à fait les bus comme chez nous…vous reconnaitrez de vieux bus de la RATP! A Cluj, l’abonnement est mensuel, vous pouvez demander un, deux, trois ou encore l’ensemble des lignes. Sachant que si vous voyagez sur la même portion de route qu’un autre bus, c’est considéré comme faisant partie de la même ligne. Exemple: j’ai un abonnement pour la ligne 8 (c’est celle qui va à l’aéroport!) qui partage sa route avec la ligne 22, je peux donc utiliser la 22, même si techniquement, je n’ai pas d’abonnement pour celle-ci! Pour les réductions, oubliez si vous êtes étudiant Erasmus! Ils vont refuser. Le ticket de bus était à 3 lei en 2009 (divisez par 4 pour le tarif en euro) et il est valable pour 2 trajets. On le composte à l’intérieur du bus avec des machines à l’ancienne! Et là, j’avoue que je regrette de ne pas avoir de photos! Les tarifs sont valables pour Cluj-Napoca! Pour le tramway et le trolleybus, le principe est le même, ainsi que les tickets.

Note: il y a des contrôles très réguliers. Les contrôleurs ne portent pas d’uniformes comme en France et ils attendent que le bus ait fermé ses portes et que tout le monde ait composté son ticket. Vous n’aurez aucune excuse!

Pour ce qui est du train, (voir photo!), le principe est le même qu’en France, on achète son billet à la gare et le tarif varie selon la distance et l’horaire. Détail: le train est certes très confortable, mais très très lent!! Entre Cluj et Bucarest par exemple, il y a 365 km (environ), il faut 9h! Enfin, si le train ne reste pas bloqué sans raison sur la voie. On ne vous informera pas de ce qui se passe…vous êtes bloqué et c’est tout! Mais, le confort est là! Ce sont des trains à l’ancienne avec des compartiments, ils en ont aussi des plus récents (sur la ligne Cluj-Tisisoara, si je ne m’abuse), ça va plus vite mais on est mal assis! Personnellement, ce qui me plait dans le train en là-bas, c’est qu’on peut parler avec ses voisins!

http://www.cfr.ro/ lien vers le site de la CFR (le site compte une version française)

Enfin, l’avion! Pour aller d’un bout à l’autre du pays, c’est encore le plus simple. Il faut compter environ 1h (9 en train!). J’ai fait une simulation sur leur site: en réservant à une semaine à l’avance, l’aller-retour tourne autour de 100€…Pensez au train!

http://www.tarom.ro/fr/ lien vers le site de Tarom, compagnie nationale de transport aérien en Roumanie, la page est en français.

Comment tout à commencé

11 Mai

Comme tout le monde pendant ma scolarité, j’ai voyagé un peu, une semaine par-ci, une semaine par-là. Le traditionnel voyage en Angleterre en quatrième (qui a été un désastre!), la semaine en Allemagne en troisième puis au lycée…Là, j’avoue que j’intéressais déjà plus…Puis une semaine en Russie, inoubliable! Malheureusement, à cette époque le numérique n’était pas aussi répandu que maintenant et mon pauvre appareil jetable n’a pas aimé le froid!

J’ai ensuite commencé mes études et je pensais partir un an à l’étranger, cependant, la décision de partir n’est pas si facile à prendre…puis le grand saut: je suis partie un an en Roumanie pendant pendant ma première année de master. Comme tout le monde, en Erasmus. Un semestre de cours, un semestre de stage…j’y reviendrai dans un autre post (j’en trépigne d’impatience!). Je suis passée d’une semaine en séjour encadré par des profs à un an dans un pays qui ne fait pas forcément partie des destinations les plus prisées! Et vous savez quoi? J’y ai passé une année extraordinaire! Vous comprendrez pourquoi par la suite!

Au fait, je suis amoureuse de ce pays, donc je risque d’en parler régulièrement! Si vous souhaitez vous y rendre ou si vous voulez échanger sur le sujet, laissez-moi un commentaire sans hésiter!