Tag Archives: Royaume Uni

De l’intégration en pays étranger

8 Août

Lorsqu’on voyage ou qu’on habite à l’étranger, et ce quelque soit le pays, l’intégration se fait de différentes façons: participer à des activités de groupe, prendre des cours de langues ou autre, sortir avec ses colocataires…mais on se heurte souvent à un problème: la langue. Le fait est que bien que nous ayons tous appris l’anglais au collège et au lycée, combien d’entre nous se sentent vraiment à l’aise avec cette langue? L’enseignement des langues étrangères en France pourrait être amélioré, personnellement j’ai suivi un cursus LEA qui m’a beaucoup aidé lors de mon année en Roumanie et maintenant en Angleterre. La Roumanie m’a permis de pratiquer l’anglais avec beaucoup d’étudiants de différentes nationalités européennes ou non, mais il n’y avait pas d’anglophones avec nous – par là j’entends, de langue maternelle anglaise. Du coup, une fois arrivée à Londres, j’ai été quelque peu embêtée: j’avais rarement entendu un anglais natif parler ‘en vrai’ et l’accent, les structures utilisées, les expressions idiomatiques (oh! celles-là, je ne les aimais pas) étaient relativement difficile à saisir parfois.

Je n’ai jamais suivi de cours d’anglais à Londres , pas franchement le temps puisque je travaillais à temps plein, de plus, j’habitais avec des anglophones donc je me suis dit qu’avec la pratique ça allait venir. Cependant, les premières semaines ont été éprouvantes d’un point de vue de la compréhension orale mais j’ai fini par m’y habituer, pas le choix de toute façon. Aujourd’hui encore, j’avoue avoir parfois du mal avec les conversations de groupe, genre le vendredi soir au pub – oui parce que le vendredi soir, avec les collègues, on va au pub – ça le fait pas toujours. Ils sont tous anglophones, entre le bruit environnant, les accents du Nord (vous avez déjà entendu parler les gens du nord?), les conversations croisées, et les blagues, et le pire de tout le gars du nord qui fait des blagues au milieu de différentes conversations, j’avoue me sentir parfois perdue. En même temps, si ça se trouve je ne perds pas grand-chose mais par moment t’es au milieu de tous ces gens et tu sens un peu seul(e) – et bête? – parce que tu n’es pas complètement intégré(e) à la conversation. La pratique régulière de la langue en milieu professionnel est efficace, encore faut-il avoir du temps devant soi, c’est efficace mais long.

Heureusement, à Londres on trouve de tout, ça va des échanges linguistiques avec des personnes qui souhaite améliorer leur français, les fameuses annonces ‘my English for your French’ – mais là il faut quand même être un minimum à l’aise avec l’anglais – aux centres linguistiques spécialisés dans les formations accélérés qui proposent des méthodes élaborées type language in group. L’avantage des cours de langues, c’est que ça permet de rencontrer des gens ce qui est relativement important quand on vient d’arriver dans un pays. Cependant, attention danger!!! Rester avec des francophones ruine tous les efforts d’apprentissage d’une langue étrangère, je sais c’est plus simple et ça demande moins d’effort, mais en même temps mon ami, tu viens en pays anglophone pour apprendre la langue, non?

En Royaume Uni, on parle anglais!

En Royaume Uni, on parle anglais!

~sponsorisé~

Oxford: les charmes d’une ville typiquement anglaise

17 Juil

Oxford. La fameuse ville qui a des universités à tous les coins de rue! C’est un incontournable pour qui se rend en Angleterre. J’ai eu l’occasion de visiter Oxford dans le passé lors du voyage en Angleterre de quatrième – ça doit rappeler des souvenirs à certains! Quoiqu’il en soit, ce premier séjour s’était avéré tellement catastrophique que j’avais complètement oublié à quoi ressemblait cette ville. Tiens, à l’époque je m’étais promis de ne jamais remettre les pieds en Angleterre…ironique! Enfin, bref. La semaine dernière, un ami rencontré en Roumanie m’a rendu visite à Londres, c’était sa première fois en Angleterre, tour de la ville et visite des monuments touristiques classique étaient au menu. Puis, pourquoi ne pas tenter une petite virée en dehors de la ville? C’est ainsi que nous nous sommes dirigés vers Oxford (university) city – j’aime les jeux de mots débiles et c’est mon blog, donc j’ai le droit!

Oxford, c’est donc une ville où les universités ont poussé comme des champignons. La toute première université, University College, a été crée en 1249, Bill Clinton a étudié dans celle-ci ainsi que le Prince Yusupov. Pour ceux qui se demandent « c’est qui celui-là », il s’agit du Prince qui a assassiné le tristement célèbre Rasputin (j’ai eu ma période russe, malheureusement à l’époque on avait pas encore les appareils numériques et les pelicules des appareils jetables n’aiment pas le froid!). On s’égare. A partir de cette époque, les collèges se développent dans la région. On y enseigne principalement la théologie et la littérature…mais pas aux femmes (inutile!). Ce qui est frappant, c’est le cadre, les bâtiments sont vieux et vraiment bien conservés, incluant des cloîtres avec des pelouses sur lesquelles il ne faut pas marcher.

jesus college

Jesus College

Mais peut-on limiter Oxford à ces universités? C’est tentant en fait. Mais voilà, nous on a fait le trajet depuis Londres, c’est pas pour voir une université et c’est tout. Non, nous on a marché en long, en large et en travers partout dans la ville! Qui est une très belle ville d’ailleurs! Et qu’est-ce qu’on a trouvé?

Des graffitis dans les universités! Eh oui. Bon en fait, il s’agit de l’annonce de compétitions d’aviron, mais quand même, l’oeuvre étant painte sur le mur…

Graffiti Université d'Oxford

Graffiti Université d'Oxford

Après avoir visité quelques universités, nous nous sommes aventurés dans les rues sauvages d’Oxford, nous allions de surprises en découvertes. La ville est relativement vieille et bien conservée donc il y a beaucoup de bâtiments à observer. Pour ceux qui souhaiteraient voir l’intégralité des photos, je vous invite à visiter mon profil (certes, toujours en construction) sur Google+ ou vous trouverez l’ensemble des photos. Poursuivons, au détour d’une rue, nous nous trouvons nez-à-nez avec le théatre sheldonian. (construction entre 1664 et 1668, d’après les plans de Christopher Wren) Il porte le nom de la personne qui a investit au départ dans ce projet: Gilbert Sheldon, qui en plus d’être un riche investisseur, deviendra par la suite l’un des présidents de l’université d’Oxford.

théatre sheldonian oxford

Le théatre Sheldonian à Oxford

A savoir, c’est un théatre qui n’a jamais servi de théâtre! Mais plutôt de centre culturel, on y héberge les cérémonies de remise des diplômes des étudiants, des comédies musicales…Au détour de ce théatre, nous retombons dans les rues d’Oxford, étroites, pavées, avec des églises, des ponts…

rues oxford

rues d'Oxford

Pour conclure, Oxford c’est la ville typique anglaise avec ses petites ruelles, ses vieux bâtiments et ses pubs, les universités en plus! Mais, pour celui qui à l’occasion, c’est une ville à visiter. Je reviendrai sur Oxford dans un prochain post car j’ai à peine finit!

London calling!!

30 Mar

Nouvelle année, nouvelle orientation! Je remarque avec effroi que je n’ai rien posté depuis trop longtemps, pas de temps, pas d’inspiration et pas de connection à internet digne de ce nom font que le blog est encore une fois tombé à l’abandon! Mais c’est repartit! Depuis le début de cette année, je me trouve à Londres pour un nouveau défi, comme beaucoup de français je tente de travailler ici!

Les prochains posts seront donc plus orientés vers l’Angleterre – je mets la Roumanie de côté pour le moment. Je garde le même objectif: faire connaître des endroits sympa et vous faire partager les bons plans que je peux trouver, que ce soit culturel, professionnel ou pratique.

Je suis à Londres depuis 1 mois maintenant, je travaille pour une grosse entreprise spécialisée dans la téléphonie mobile, il m’a fallu moins de 2 semaines pour trouver ce poste.
On dit souvent qu’à Londres les possibilités sont énormes niveau emploi…je serai tentée de dire que oui, mais il ne faut pas être trop regardant sur le poste au début, trouver « THE JOB » peut prendre un certain temps, or vivre à Londres sans travailler comme vous le savez sûrement tient de l’impossible – à moins d’avoir une bonne réserve de côté.

A partir de maintenant attendez vous à trouver un maximum de bons plans pour vous aider dans votre future vie londonienne!!