Les 10 plus beaux châteaux d’Angleterre

25 Juil

L’Angleterre est un pays connu – entre autre – pour ces nombreux châteaux. Après une recherche rapide sur Google, j’en suis arrivée à me poser la question suivante: qu’est-ce qu’on appelle château dans ce pays? Parce que d’après les tops 10, on compte également les ruines et les tours! Enfin, l’Angleterre est donc couverte de châteaux, allant de la forteresse médiévale au manoir de plaisance.

Parmi les châteaux les plus connus et reconnus, on trouve notamment Windsor Castle, Hampton Court, le château d’Edimbourg (je sais, là on est plus en Angleterre), le Saint Michael’s mount (non, pas celui de chez nous), Stirling Castle, Caernafon Castle, Leeds Castle, Tintagel Castel, Warwick Castle et la Tour de Londres. Listes trouvées sur Internet, vous les trouverez facilement. Le fait est que le weekend dernier, je suis allée faire un petit tour dans le Kent, visiter Leeds Castle. J’aimerai dire que le choix était mûrement réfléchit, que nous y sommes allés poussés par notre soif insatiable de découvertes historiques…mais le fait est que le choix de ce monument s’est fait de façon arbitraire, au hasard. Cependant, il faut avouer que le hasard fait plutôt bien les chose puisque nous nous sommes retrouvés dans l’un des plus beaux châteaux anglais! Petit brief géographique, le château se situe dans le Kent à côté de Maidstone, il a été construit en 1119.

A première vue, Leeds Castle est un château de plaisance tout à fait normal, entouré de parcs et de lacs. Il vous faudra traverser les allées du parcs, bien sûr que des montées, afin d’atteindre le château qui se situe sur l’île au milieu du parc. Malheureusement, je ne peux pas inclure toutes les photos ici, vous les trouverez sur Google+.

Leeds Castle

Château de Leeds

Personnellement, j’ai beaucoup aimé ce château même s’il ne fait pas partie des plus beaux que j’ai pu visiter, souvenons-nous de Peles, les grands parcs et les vieilles pierres que demander de plus? De très vieilles pierres!! Oui, car saviez-vous qu’avant d’être un château de plaisance, il s’agissait d’un château fortifié construit sur un ancien moulin à eau. Ce moulin est d’ailleurs encore visible, enfin ce qu’il en reste.

Moulin à eau - Château de Leeds

Moulin à eau - Château de Leeds

On dit que le château aurait certainement été construit ailleurs sans la présence de ce moulin. A noter, à l’arrière du château vous trouverez le restaurant et les boutiques pour touristes, mais aussi un labyrinthe!

A venir, un petit post sur quelques autres châteaux de cette liste! 🙂 Notamment Windsor Castle et la Tour de Londres (apparemment ça compte comme un château!).

Publicités

Oxford: les charmes d’une ville typiquement anglaise

17 Juil

Oxford. La fameuse ville qui a des universités à tous les coins de rue! C’est un incontournable pour qui se rend en Angleterre. J’ai eu l’occasion de visiter Oxford dans le passé lors du voyage en Angleterre de quatrième – ça doit rappeler des souvenirs à certains! Quoiqu’il en soit, ce premier séjour s’était avéré tellement catastrophique que j’avais complètement oublié à quoi ressemblait cette ville. Tiens, à l’époque je m’étais promis de ne jamais remettre les pieds en Angleterre…ironique! Enfin, bref. La semaine dernière, un ami rencontré en Roumanie m’a rendu visite à Londres, c’était sa première fois en Angleterre, tour de la ville et visite des monuments touristiques classique étaient au menu. Puis, pourquoi ne pas tenter une petite virée en dehors de la ville? C’est ainsi que nous nous sommes dirigés vers Oxford (university) city – j’aime les jeux de mots débiles et c’est mon blog, donc j’ai le droit!

Oxford, c’est donc une ville où les universités ont poussé comme des champignons. La toute première université, University College, a été crée en 1249, Bill Clinton a étudié dans celle-ci ainsi que le Prince Yusupov. Pour ceux qui se demandent « c’est qui celui-là », il s’agit du Prince qui a assassiné le tristement célèbre Rasputin (j’ai eu ma période russe, malheureusement à l’époque on avait pas encore les appareils numériques et les pelicules des appareils jetables n’aiment pas le froid!). On s’égare. A partir de cette époque, les collèges se développent dans la région. On y enseigne principalement la théologie et la littérature…mais pas aux femmes (inutile!). Ce qui est frappant, c’est le cadre, les bâtiments sont vieux et vraiment bien conservés, incluant des cloîtres avec des pelouses sur lesquelles il ne faut pas marcher.

jesus college

Jesus College

Mais peut-on limiter Oxford à ces universités? C’est tentant en fait. Mais voilà, nous on a fait le trajet depuis Londres, c’est pas pour voir une université et c’est tout. Non, nous on a marché en long, en large et en travers partout dans la ville! Qui est une très belle ville d’ailleurs! Et qu’est-ce qu’on a trouvé?

Des graffitis dans les universités! Eh oui. Bon en fait, il s’agit de l’annonce de compétitions d’aviron, mais quand même, l’oeuvre étant painte sur le mur…

Graffiti Université d'Oxford

Graffiti Université d'Oxford

Après avoir visité quelques universités, nous nous sommes aventurés dans les rues sauvages d’Oxford, nous allions de surprises en découvertes. La ville est relativement vieille et bien conservée donc il y a beaucoup de bâtiments à observer. Pour ceux qui souhaiteraient voir l’intégralité des photos, je vous invite à visiter mon profil (certes, toujours en construction) sur Google+ ou vous trouverez l’ensemble des photos. Poursuivons, au détour d’une rue, nous nous trouvons nez-à-nez avec le théatre sheldonian. (construction entre 1664 et 1668, d’après les plans de Christopher Wren) Il porte le nom de la personne qui a investit au départ dans ce projet: Gilbert Sheldon, qui en plus d’être un riche investisseur, deviendra par la suite l’un des présidents de l’université d’Oxford.

théatre sheldonian oxford

Le théatre Sheldonian à Oxford

A savoir, c’est un théatre qui n’a jamais servi de théâtre! Mais plutôt de centre culturel, on y héberge les cérémonies de remise des diplômes des étudiants, des comédies musicales…Au détour de ce théatre, nous retombons dans les rues d’Oxford, étroites, pavées, avec des églises, des ponts…

rues oxford

rues d'Oxford

Pour conclure, Oxford c’est la ville typique anglaise avec ses petites ruelles, ses vieux bâtiments et ses pubs, les universités en plus! Mais, pour celui qui à l’occasion, c’est une ville à visiter. Je reviendrai sur Oxford dans un prochain post car j’ai à peine finit!

Fish & chips: fierté britannique

17 Juil

Vive la cuisine anglaise! Ils sont pas réputés pour leur cuisine raffinée nos amis anglais, n’est-ce pas? Eh bien, moi je dis stop! Il faut pas être mauvaise langue comme ça parce qu’ils ont des plats super bons! Les « sunday roasts », les muffins, les cupcakes, les meat pies…et les fish & chips! Personnellement, je ne connaissais pas ce dernier avant de venir à Londres. Lorsque j’en ai entendu parlé pour la première fois, je me suis dit qu’avoir comme spécialité nationales du poisson pané et des frites, c’était quand même pas top! Erreur! Le fish & chips, c’est bien plus que ça! C’est toute une institution, c’est sacré!

Flashback: d’où nous vient le fish and chips? Les premiers fish and chips ont apparut au milieu du 19ème siècle en Angleterre. Le premier « fish and chips shop » a été ouvert en 1860 à Londres. Traditionnellement, il s’agissait de « take away » plus que de restaurants. En gros, c’est du filet de poisson (différent selon les régions) cuit dans de la chapelure. Pour être honnête, je ne sais exactement comment on le cuisine, on m’a expliqué tout le processus à mon arrivée à Londres l’an dernier mais j’avais quelques problèmes de compréhension à l’époque…
De nos jours, on trouve les deux soit à emporter, soit à manger sur place dans un pub ou restaurant. Personnellement, j’adore ce plat mais il faut sélectionner les adresses: un mauvais fish & chips rend vraiment malade! No comment.

Les faits:
– Le fish & chips est servi accompagné de petits pois (green peas) et de vinaigre, car oui, nos amis les anglais aiment les frites avec du vinaigre! Et bien sûr ketchup et mayo, Heinz de préférence!
– La graisse utilisé pour cuisiner le fish & chips est reconvertie en biocarburant! Comme disait l’autre, rien ne se perd, tout se transforme!
– A la base, on le servait à emporter dans du papier journal mais apparemment d’un point de vue hygiénique ça ne le faisait pas, notamment à cause de l’encre, donc maintenant on le retrouve dans des barquettes type kebab.
– Très bon rapport qualité-prix, sauf quand on le déguste à Mayfair!

fish and chips

fish and chips

J’avais prévu une toute autre photo, un peu plus originale mais mon ami l’ordinateur a décidé que non, aujourd’hui il ne lira pas ma carte mémoire…désolée…

Manger français à Londres

2 Juil

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui parlons cuisine. J’ai découvert il y a quelques semaines déjà un petit café à Balham (sud-est de Londres) où ils servent de la cuisine traditionnelle française. Je ne suis pas spécialement à la recherche des endroits français quand je suis à l’étranger, mais à l’occasion pourquoi pas! Ce charmant petit café se nomme « Le French Café« , original n’est-ce pas? Mais alors qu’est-ce qu’on y trouve? Le menu couvre les classiques de la cuisine française: pot au feu, quiches, boeuf bourguignon, mousse au chocolat avec coulis de framboise (miam!)…enfin tous les plats qu’on ne se cuisine pas soi-même parce qu’on a pas le temps (ou parce qu’on vit dans une maison vieille et mal équipée sans four…just saying!).

Donc, ce petit coin de paradis culinaire se trouve à Balham, j’imagine que pour les touristes qui sont de passage pour quelques jours ça ne représente aucun intérêt, en revanche pour les personnes françaises (ou pas) qui habiteraient dans le sud de Londres, allez-y!!! Ca vaut le coup! C’est un peu plus cher qu’un pub ou qu’un fish & chips mais bon, à l’occasion pourquoi pas. Personnellement, j’y vais environ 2 fois par mois, j’essaie d’être raisonnable 😉

Pour ceux qui s’interrogent, le cadre est sympa (affiches de vieux films français partout sur les murs), le service est bon (ça mérite d’être précisé puisque ce n’est pas toujours le cas) et il y a une terrasse. Bon, il faut avouer qu’en Angleterre, la terrasse on s’en sert pas tous les jours, mais s’il fait beau c’est bon à savoir!

Voilà, j’ai calmé mon envie de partager cette adresse, maintenant si vous avez l’occasion d’essayer, n’hésitez pas à me faire part de vos commentaires! 🙂

La Roumanie à Londres

27 Juin

La Roumanie s’invite à Londres! Enfin en quelque sorte. Vous connaissez Shantel? Il s’agit d’un artiste allemand d’origine roumaine, connu pour ses reprises de chansons traditionnelles des balkans. J’étais à la recherche de concerts de musique gypsie à Londres, lorsque je me suis dit, pourquoi ne pas regarder si Shantel passe en concert, à tout hasard…et il passe!! Le 24 novembre 2011! Voir les détails ici. Personnellement, je n’ai pas eu l’occasion de le voir, mais j’aime beaucoup sa musique, je pense que ça vaut le détour!

En attendant le mois de novembre, voici un de ces titres pour ceux qui ne connaîtraient pas. A tout hasard, est-ce que quelqu’un l’as déjà vu en concert?

Photo au hasard

18 Juin

Une photo prise au hasard des rues de Londres, quelque part autour du Barbican Centre, au coeur du centre-ville. J’avoue ne pas connaître l’anecdote qui accompagne la photo, j’imagine qu’il doit bien y avoir une histoire associée! 🙂

« Small, medium or large? »

21 Mai

Comme chacun le sait, partir à l’étranger c’est découvrir des choses que l’on ne verra pas forcément chez nous, c’est un peu ce qui fait l’intérêt du voyage, non? Le problème quand on y habite c’est qu’on ne voit plus les petits détails comme au début. Loin de là!

[Flashback] – Nous sommes en France (je vous laisse choisir dans quelle ville, pour moi ce sera Nantes!), vous êtes accompagné de vos amis et vous décidez d’aller boire un verre. Vous vous dirigez donc vers votre bar favoris (même chose, je vous laisse choisir!) et commandez votre verre de vin. Voici la situation en gros:

– [moi]Bonjour, je voudrais un verre de rosé, SVP (fonctionne aussi avec verre de blanc ou de rouge)
– [le serveur]Bonjour, oui, bien sûr, rosé de Provence ou rosé de Loire?
– [moi]Je vais vous prendre un rosé de Loire, merci (je consomme local!)
– [le serveur] Je vous apporte ça tout de suite!!

Voilà la situation en France, bien sûr les dialogues peuvent varier, mais c’est pour vous donner une idée.

L’autre jour, ma petite soeur est venue me rendre visite à Londres et m’a fait remarquer un détail. Voyons si vous allez le remarquer aussi, voici la conversation:

[serveuse] – Hi there! How can I help? (bonjour, qu’est-ce que je peux faire pour vous?)
[nous] – Hi! We’d like 2 glasses of rosé, please (nous voudrions 2 verres de rosé, SVP)
[serveuse] – ok! Small, medium or large?
[moi] – Large
[frangine] – ?????????????????La serveuse se penche derrière le bar pour chercher la bouteille et commence à remplir les verre. Arrivé au milieu du premier, la bouteille se vide, aucun problème, il y en a plein d’autre. Elle se baisse pour en prendre une seconde et finit de remplir les verre
[frangine] – ?????????????????
[moi] – thanks a lot
On paie « thank you, bye » et on va boire notre verre.

Ma soeur avait comme qui dirait un gros point d’interrogation flottant par-dessus sa tête disant quelque chose comme « WTF ». Mais qu’est-ce qui a bien pu la choquer ainsi? Deux choses qu’en tant qu’habitante de Londres (et donc habituée des pubs) je ne remarque plus.
– On vous a déjà demandé la taille de verre que vous souhaitiez dans un bar en France?
– Le serveur a-t-il déjà mélanger deux vins dans votre verre devant vous?

Enfin voilà, tout ça pour dire que décidément les anglais, ils sont pas comme nous! 🙂

London calling!!

30 Mar

Nouvelle année, nouvelle orientation! Je remarque avec effroi que je n’ai rien posté depuis trop longtemps, pas de temps, pas d’inspiration et pas de connection à internet digne de ce nom font que le blog est encore une fois tombé à l’abandon! Mais c’est repartit! Depuis le début de cette année, je me trouve à Londres pour un nouveau défi, comme beaucoup de français je tente de travailler ici!

Les prochains posts seront donc plus orientés vers l’Angleterre – je mets la Roumanie de côté pour le moment. Je garde le même objectif: faire connaître des endroits sympa et vous faire partager les bons plans que je peux trouver, que ce soit culturel, professionnel ou pratique.

Je suis à Londres depuis 1 mois maintenant, je travaille pour une grosse entreprise spécialisée dans la téléphonie mobile, il m’a fallu moins de 2 semaines pour trouver ce poste.
On dit souvent qu’à Londres les possibilités sont énormes niveau emploi…je serai tentée de dire que oui, mais il ne faut pas être trop regardant sur le poste au début, trouver « THE JOB » peut prendre un certain temps, or vivre à Londres sans travailler comme vous le savez sûrement tient de l’impossible – à moins d’avoir une bonne réserve de côté.

A partir de maintenant attendez vous à trouver un maximum de bons plans pour vous aider dans votre future vie londonienne!!

La Roumanie en train

12 Jan

Il existe bien évidemment de nombreux moyens de voyager, quelque soit le pays. En Roumanie, j’ai surtout utilisé le train. On peut aussi louer des voitures, mais la façon de conduire de certains (que l’on pourrait qualifier de très dynamique)  m’a rebutée.

Donc aujourd’hui,  nous parlerons train. Tout d’abord, que faut-il savoir? Le train est plutôt bon marché et permet d’aller dans la plupart des grandes villes.  Il suffit de prendre le taxi une fois sur place pour se rendre à une adresse précise. Il part à peu près à l’heure, mais arrive parfois en retard: donc prévoir des marges! Le train roumain, c’est pas le TGV, vous aurez largement le temps d’admirer le paysage, en Transylvanie en particulier: l’alternance de plaines et de montagnes est plutôt jolie. Bien sûr, il faut être honnête, vous verrez également des tas énormes d’ordures – personnellement, je n’en avais jamais vu de semblables.

Les contrôles sont quasi systématiques, donc, pour ceux qui envisagent de frauder: à vos risques et périls! Concernant la voiture -restaurant: il n’y en a pas! En revanche, un employé de la CFR (compagnie des trains) passe dans les wagons avec des boissons et snacks. Je garde cette image en tête: un des employés qui s’occupait d’approvisionner les passagers était un homme assez âgé, tenant un plateau d’une main et un panier remplit de l’autre, pendant que le train était en marche: il n’a jamais rien renversé! Impressionnant si l’on considère l’âge de l’homme et les vibrations du train. Pour le ravitaillement, à chaque gare, il y a des magasins. Essayez les croutons à l’ail!!!

Les trajets étant long (au moins 3h pour une courte distance), cela donne du temps pour faire connaissance avec les voisins de wagon :). Hé oui, contrairement à chez nous, on se parle dans le train là-bas. Surtout si les voisins de banquette entendent que l’on parle une autre langue, arrivent les questions classiques: vous venez d’où, vous allez où, et surtout MAIS QU’EST-CE QUE VOUS FAITES EN ROUMANIE? Pas dans le sens rentrez chez vous, mais plutôt: vous venez de France, pourquoi vouloir visiter notre pays?! Grâce aux personnes rencontrées dans les trains, j’ai ainsi pu voir en vrai – pour la seule et unique fois – une meute de loup et un troupeau de cerfs! Avec cet air dans les yeux qui vous dit: « vous voyez, ça en France je suis sûr que vous ne le trouverez pas! ».

Voici quelques clichés pris dans les trains, les gares…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Craciun Fericit

25 Nov

Bientôt Noël! Je suis sûre que vous vous posez tous la question suivante: à quoi ressemble Noël en Roumanie? Non? Avouez que maintenant, oui! On se concentre maintenant! Donc, Noël en Roumanie, c’est un tout petit peu différent de chez nous. Chez nous, on se limite au repas de famille et aux cadeaux, parfois on va à la Messe de minuit…Là-bas, la tradition est quelque peu différente.

Pour y avoir passé Noël l’année dernière, je peux en témoigner: différent et intéressant.

Tout d’abord, petite leçon de roumain:

Joyeux Noël: Craciun Fericit

Père Noël: Mos Craciun

Bonne année: la Multi Ani (à utiliser en toutes circonstances en fait).

Chants de Noël: colinda

Voilà pour les mots-clés. Comme à mon habitude, je vais faire appel à ma mémoire et me remémorer quelques souvenirs pour vous faire partager ce moment. Mon Noël 2009 s’est déroulé à Alba Iulia, j’ai passé la soirée de Noël – j’imagine de façon traditionnelle – dans cette ville. Tout comme chez nous, les roumains préparent un repas pour Noël, qui est ensuite partagé en famille. La grande différence réside dans le fait que la jeunesse roumaine s’en va toute la nuit chanter des « colinde » au voisinage: famille et amis, disons, toute personne importante. Les jeunes se regroupent entre amis (avec guitare s’il quelqu’un en joue!) et s’en vont chanter. Ils passent ainsi d’une maison à l’autre, chantent quelques chants et sont invités à boire et manger chez les personnes chez qui ils vont chanter. Ils font ça toute la nuit.

Au début, c’est intéressant et différent de ce qu’on connait chez nous. Mais après une dizaine de maisons, entre la marche, le chant, la nourriture (étant bonne, on a tendance à en abuser) et le vin (ou tsuica parfois), on rentre chez soi … épuisé!

J’avoue, je me suis retrouvée à chanter des chants dont je ne comprenais pas toujours (pas du tout?) les paroles, pour des gens que je ne connaissais pas et avec un groupe de jeunes dont je ne connaissais que la moitié des membres. Quel souvenir j’en garde? Inoubliable! Pas pour la rando, ni  pour la nourriture, mais pour l’ambiance autour de ces chants et pour l’accueil reçu de la part des gens chez qui l’on est passés.

Voilà, c’était le moment de nostalgie avant les fêtes, et décidément, Roumanie un jour…

PS: à moins de connaître des gens avec qui passer Noël, ce n’est pas la bonne période pour visiter le pays. Puisque tout est comme qui dirait, vide. Ce n’est pas M. qui dira le contraire!

Comme à mon habitude, voici le diaporama!

Ce diaporama nécessite JavaScript.